Droits de l’enfant : les élèves du Lycée Technique de Sokodé entretenus par la CNDH.

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH, l’Intitution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme au Togo
  • Promotions | novembre 21, 2014

    Droits de l’enfant : les élèves du Lycée Technique de Sokodé entretenus par la CNDH.

    Le 20 novembre, la communauté internationale a commémoré la journée internationale des droits de l’enfant. Au Togo, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a choisi le Lycée Technique de Sokodé dans la région centrale pour entretenir les élèves sur leurs droits les plus inaliénables. La rencontre a été présidée par Monsieur Alilou Sam-Dja CISSE, Président de la Commission, en présence de Monsieur YERIMA Agrégna, Proviseur dudit Lycée

    Le corps enseignant et les élèves du Lycée Technique de Sokodé, ont provisoirement suspendu leurs occupations diverses le jeudi 20 novembre 2014, pour accueillir une délégation de la CNDH avec à sa tête le Président de l’Institution, Monsieur Alilou Sam-Dja CISSE. Le but de cette rencontre était de s’entretenir avec eux sur les mesures prises en interne par la CNDH pour protéger les enfants, mais également sur la Convention internationale des droits de l’enfant signée en 1989, il y a justement 25 ans. Car, en proclamant une journée internationale des droits de l’enfant, les Nations Unies ont souhaité que ce soit un moment privilégié pour traiter des nombreuses injustices dont sont victimes les enfants dans le monde et mettre en avant cette Convention.

    Ainsi, Madame BOURAÏMA Adjidjatou, Chef Division Femmes, Enfants et autres groupes Spécifiques a tenu en haleine les élèves à travers le thème « la CNDH et la protection des enfants »

    Elle a expliqué à l’auditoire les raisons qui ont poussé la communauté internationale, malgré l’existence de plusieurs instruments juridiques de protection des droits de l’homme à portée générale, d’accorder une protection beaucoup plus spécifique à certaines catégories de personnes dont les enfants : leur fragilité, leur vulnérabilité, leurs besoins si intenses et si divers, et du fait qu’ils sont des êtres en développement.

    L’exposante a aussi présenté le contenu de cette convention forte de 54 articles, en mettant un accent particulier sur les droits des enfants et les obligations des Etats pour les appliquer, ainsi que sur les quatre principes fondamentaux sur lesquels est fondée cette convention : la non discrimination, l’intérêt supérieur de l’enfant, la survie et le développement, la participation de l’enfant.

    Le Comité des droits de l’enfant de Genève, cet organe de contrôle non judiciaire qui a une double mission de promotion des droits de l’enfant et de surveillance de l’application des droits contenus dans la CDE par les Etats, n’a pas été occulté.

    Parlant des mesures prises à l’interne par la CNDH pour promouvoir et protéger les droits des enfants, l’oratrice a cité  l’inclusion des associations des droits de l’enfant parmi les corps d’origine des membres de la CNDH ; la mise en place d’une sous commission chargée de la question des groupes spécifiques, et la création d’une division Femme, Enfant et autres groupes Vulnérables.

    Cette division a pour missions, entre autres, de proposer des orientations à la Commission en matière de protection de l’enfance ; d’organiser des activités de sensibilisation et d’éducation de masse ; de suggérer toutes mesures de nature à accorder une plus grande protection aux groupes spécifiques ; de proposer les programmes de diffusion des différents instruments internationaux relatifs à ces groupes spécifiques….

    Elle a reconnu que la CNDH ne travaille pas seule, mais plutôt en partenariat avec les structures de l’Etat, les organisations internationales et avec la société civile.

    A l’occasion de cette commémoration, le Président de la CNDH a rappelé que pour faire des droits des enfants une réalité, il faut créer les conditions sociales, économiques et culturelles permettant à tous d’en jouir. Il a salué la ratification de cette Convention par le Togo le 1er août 1990, et l’adoption du Code de l’Enfant le 06 juillet 2007.

    Il a aussi invité les élèves, à apprendre à mieux connaître leurs droits, à contribuer à les faire prévaloir et à les défendre, en approchant l’antenne de la CNDH présentée dans la localité depuis 2013.

                                                                                             Innocent POPOLE
                                                                                             Service de presse de la CNDH

    Commentaires

    • Mivasocial Africa - Commentaires

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network

    Yaamo - Interest based Social network

    Djinam - Le moteur de recherche Africain - African Search Engine

    Le meilleur site des annonces en Afrique - Annonces immobiliers - Annonces en Afrique

    Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Mivasocial - Le réseau social Africain - African Social network

    Language
    X

    Choose a different Language

  • Traduction


    by Transposh - translation plugin for wordpress
  • Réseaux Africains
  • Solutions Miva
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils