Droits de l’enfant : l’encadrement des apprenants en cette période de COVID-19 au centre d’une journée de réflexion entre la CNDH et les acteurs de l’éducation

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH du Togo, l’Institution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme (“Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne” : article 3 de la DUDH), et de Prévention de la Torture ( “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants” : article 5 de la DUDH)
  • Activités, Actualités, Promotions | 23 novembre 2020

    Droits de l’enfant : l’encadrement des apprenants en cette période de COVID-19 au centre d’une journée de réflexion entre la CNDH et les acteurs de l’éducation

    La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a organisé le 20 novembre 2020, au Relais de la Caisse à Lomé, une journée de réflexion sur la meilleure manière d’encadrer les apprenants en période d’état d’urgence sanitaire lié à la COVID-19.

    Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la journée internationale des droits de l’enfant célébrée chaque 20 novembre. Elle a été présidée par le Rapporteur général de la Commission, Monsieur Yaovi SRONVIE, en présence de Monsieur LAWSON Boevi, Directeur des ressources humaines, Représentant le Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat.

    Ils étaient une quarantaine de participants, inspecteurs de l’éducation nationale, corps enseignant, parents d’élèves, psychologues et responsables des organisations de défense des droits de l’enfant, à prendre part à cette journée de réflexion organisée par la CNDH pour commémorer la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre.

    Ensemble, ils ont planché sur le thème :”Rôle et responsabilité des acteurs de l’éducation dans l’encadrement des apprenants en période d’état d’urgence sanitaire lié à la Covid 19″. L’objectif visé est de contribuer à minimiser l’impact de la Covid-19 sur l’éducation des enfants.

    La Commission a voulu, à travers cette rencontre, attirer l’attention des participants sur les conséquences de la pandémie dans le secteur de l’éducation  et amener tous les acteurs impliqués dans l’éducation à mieux assumer leurs responsabilités dans l’encadrement des enfants en ces périodes critiques.

    A la cérémonie d’ouverture, le Représentant du ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Monsieur LAWSON Boevi, a d’abord salué cette initiative de la CNDH, avant de rappeler les efforts fournis par le gouvernement vis-à-vis des acteurs de l’éducation à la rentrée scolaire ; entre autres, la  rentrée administrative et pédagogique, la mise à disposition de tous les établissements scolaires d’un protocole sanitaire et l’adoption de stratégies d’enseignement liées au respect des gestes barrières en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid-19.

    Ouvrant les travaux au nom de Madame le Président de la CNDH, le Rapporteur général de la Commission, Monsieur Yaovi SRONVIE a fait l’historique de la journée internationale des droits de l’enfant avant de souligner que cette année, la commémoration de cette journée intervient dans un contexte particulier, marqué par la pandémie de la COVID-19. Cette maladie a-t-il dit, a obligé les autorités à prendre plusieurs mesures qui ont un impact négatif dans tous les secteurs d’activités et ont constitué de sérieuses menaces pour les droits de l’enfant, surtout dans le domaine de l’éducation.

    Il a estimé que les systèmes éducatifs doivent jouer un rôle de premier plan, « si l’on veut atteindre l’Objectif de Développement Durable (ODD) 4 qui est d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité et concrétiser ainsi ses principes essentiels à savoir : “ne laisser personne de côté” et “venir en aide aux plus défavorisés en premier”.

    Monsieur SRONVIE a invité « chaque acteur de l’éducation à jouer convenablement sa partition de manière à garantir et à préserver les efforts et les progrès réalisés par le gouvernement et que les obstacles à l’éducation auxquels sont confrontés les apprenants en cette période de pandémie ne persistent ni ne s’aggravent ».

    Des communications sur trois sous-thèmes notamment, l’impact de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid 19 sur le secteur de l’éducation, l’exercice de l’autorité parentale dans le contexte de la Covid-19, et l’apport des parents d’élèves dans l’encadrement des apprenants en période de crise, présentées respectivement par TCHALI Kossi, Directeur de la planification de l’éducation et de l’évaluation, Madame ATITSO Afi, Présidente de la Sous-commission promotion et protection des droits de l’homme à la CNDH, et Madame SAMAH Tinka, Inspectrice de l’éducation nationale à la retraite, point focal petite enfance, ont permis aux participants d’être sensibilisés sur les conséquences de la pandémie de la Covid 19 dans le secteur de l’éducation et sur leurs responsabilités dans l’encadrement des enfants et adolescents en période de crise.

    Les échanges qui s’en sont suivis ont été très fructueux. La rencontre a débouché sur une série de recommandations adressées au gouvernement.

    Innocent POPOLE
    Service de presse de la CNDH

     

    Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network

    Yaamo - Interest based Social network

    Djinam - Le moteur de recherche Africain - African Search Engine

    Le meilleur site des annonces en Afrique - Annonces immobiliers - Annonces en Afrique

    Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Mivasocial - Le réseau social Africain - African Social network