Journée internationale des droits de l’homme : la CNDH commémore les 70 ans de la DUDH et les 20 ans de la Déclaration sur les DDH

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH, l’Institution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme au Togo. Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. (Article 3 DUDH)
  • Activités, Actualités, Promotions | décembre 12, 2018

    Journée internationale des droits de l’homme : la CNDH commémore les 70 ans de la DUDH et les 20 ans de la Déclaration sur les DDH

    A l’occasion de la commémoration de la journée internationale des droits de l’homme, la Commission Nationale des  Droits de l’Homme (CNDH) du Togo, en collaboration avec l’Action Chrétienne contre l’Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) a organisé une causerie-débats sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) qui enregistre ses 70 ans d’existence. Cette rencontre qui s’est déroulée à l’Institut Confucius de l’Université de Lomé a été présidée par le Conseiller Technique du Secrétariat d’Etat Chargé des Droits de l’Homme, Monsieur DJERI Adjawè, représentant son ministre de tutelle, en présence de Madame  AÏDAM-AMAGBEGNON Akouavi, vice-présidente de la Commission Nationale des  Droits de l’Homme, le Directeur  Exécutif de l’Action Chrétienne contre l’Abolition de la Torture Monsieur Bruno HADEN.

    10 décembre 2018, la DUDH a déjà 70 ans d’existence et la Déclaration des Nations Unies sur les Défenseurs des Droits de l’Homme 20 ans. La commémoration de ce double anniversaire a été marquée par une causerie-débats qui a regroupé les responsables d’ONG, la chefferie traditionnelle, les forces de l’ordre et de sécurité ainsi que les étudiants, soit environ une centaine de participants. La commémoration de cette journée marque ainsi l’apothéose de la campagne lancée depuis 2017 autour du thème central : « Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui ».

    La DUDH est un instrument juridique non contraignant adopté par les nations unies le 10 décembre 1948, et énonçant les principaux droits : civils, politiques, économiques, sociaux et culturels.

    Rédigée par des personnes issues de divers horizons juridiques et culturels et de toutes les régions du monde, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme présente des valeurs universelles et un idéal commun à atteindre par tous les peuples et par toutes les nations. Elle établit l’égalité en dignité et en valeur de tous les êtres humains. Cette déclaration et l’attachement des États à ses principes ont permis d’honorer la dignité de millions de personnes et de poser les fondements d’un monde plus juste. Bien que ses promesses doivent encore être pleinement réalisées, le simple fait qu’elle ait résisté à l’épreuve du temps démontre l’universalité de ses valeurs pérennes d’égalité, de justice et de dignité humaine.

    Dans sa communication sur le thème : « La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, pierre angulaire dans l’histoire des droits de l’homme », le juge AYIM Palamwé, Membre de la CNDH, Président de la sous-commission Prévention de la torture, a mis l’accent sur l’historique, le contenu, les caractéristiques et l’impact de cette déclaration sur le système de promotion et de protection des droits de l’homme. Plusieurs autres communications ont meublé cette causerie-débats, entre autres, la présentation de la CNDH, du salon international des droits de l’homme qui ouvrira ses portes du 13 au 16 décembre 2018 et des messages clés de la campagne pour les 70 ans de la DUDH.

    En ouvrant les travaux, le Représentant de la Secrétaire d’Etat Chargée des Droits de l’Homme, Monsieur DJERI Adjawè a reconnu que les droits de l’homme sont au cœur des actions du gouvernement, et conformes aux dispositions pertinentes de la DUDH lesquelles font partie intégrante de la loi fondamentale togolaise. Il s’est félicité des avancées enregistrées par le Togo en matière de droits de l’homme, ce qui lui valu sa réélection le 12 octobre dernier au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

    La Vice-présidente de la CNDH, Madame AÏDAM-AMAGBEGNON Akouavi s’est, pour sa part, félicitée de la collaboration et du partenariat qu’entretient la Commission  avec les organisations de la société civile. Cette collaboration, a-t-elle souligné, a permis de co-organiser, ensemble avec ACAT-Togo, un Salon International des Droits de l’Homme pour relever les progrès notables accomplis par notre pays le Togo dans le domaine des droits de l’homme, même s’il est vrai que des efforts restent à faire. Elle a saisi l’occasion pour exhorter toute la classe politique à faire preuve de maturité afin que les élections législatives du 20 décembre prochain se déroulent dans la sérénité, la non-violence, la paix et la sécurité. « La campagne électorale étant une étape cruciale du processus, la CNDH souhaite vivement que les messages des différents candidats soient de nature à préserver l’harmonie au sein des populations, et à favoriser le vivre ensemble », a souligné la Vice-présidente de la CNDH.

    AKINDJO Djima,

    Service de presse de la CNDH

    Commentaires

    • Mivasocial Plugin de Commentaire

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network

    Yaamo - Interest based Social network

    Djinam - Le moteur de recherche Africain - African Search Engine

    Le meilleur site des annonces en Afrique - Annonces immobiliers - Annonces en Afrique

    Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Mivasocial - Le réseau social Africain - African Social network

    Language
    X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

    Choose a different Language

  • Traduction


    by Transposh - translation plugin for wordpress
  • Avec Miva! Et vous?
  • FR
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils