COVID-19 et état d’urgence sanitaire : la CNDH du Togo créé un observatoire pour suivre les cas de violation des droits de l’homme

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH du Togo, l’Institution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme (“Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne” : article 3 de la DUDH), et de Prévention de la Torture ( “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants” : article 5 de la DUDH) CONDOLEANCES : La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) condamne l’attaque terroriste du 14 au 15 juillet 2022 et l’assassinat de plusieurs compatriotes. Elle présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et témoigne son soutien aux blessés. La Commission salue l’engagement des plus hautes autorités et des forces de défense et de sécurité à garantir vaille que vaille la sécurité et la quiétude des populations.
  • Activités, Prévention, Protections | 10 avril 2020

    COVID-19 et état d’urgence sanitaire : la CNDH du Togo créé un observatoire pour suivre les cas de violation des droits de l’homme

    La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) du Togo veut s’assurer du respect des droits de l’homme pendant la période de l’état d’urgence sanitaire. Elle a créé un observatoire pour répertorier les cas de violation des droits de l’homme durant cette période.

    La pandémie du Coronavirus (Covid-19) apparue en décembre 2019 menace dangereusement la vie et la survie des populations, occasionnant début avril 2020 plus d’un million de personnes infectées et des dizaines de milliers de morts dans le monde dont trois (03) décès au Togo.

    Depuis l’apparition du premier cas au Togo le 06 mars 2020, plusieurs mesures ont été prises pour mieux sensibiliser, protéger et assister la population.

    C’est ainsi que le Chef de l’Etat, dans son discours à la nation en date du 1er avril 2020 a, tout en renforçant les mesures barrières déjà prises par le gouvernement, décrété l’état d’urgence sanitaire, conformément à l’article 86 de la constitution.

    Il est à rappeler que l’état d’urgence est une mesure d’exception que l’exécutif prend pour protéger la sécurité nationale, l’ordre public et la santé publique (article 14 de la Constitution). L’état d’urgence a pour particularité de donner des pouvoirs supplémentaires aux autorités administratives et de restreindre les libertés individuelles et collectives. Il s’agit donc d’une période particulièrement sensible pour l’exercice des droits de l’homme, d’où la création par la CNDH d’un observatoire.
    En effet, dans un communiqué en date du 02 avril 2020, la CNDH avait déclaré, conformément à son rôle consultatif, qu’elle « reste aux côtés du gouvernement pour observer la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire » et qu’elle « lui fera régulièrement ses observations et recommandations sur l’application de cette mesure dans le respect des droits de l’homme ».
    La Sous-commission promotion et protection des droits de l’homme, à travers sa direction technique, assure la coordination des activités de cet observatoire. Les antennes régionales de la CNDH sont aussi mises à contribution. Elles doivent recenser et transmettre sans délai à l’observatoire les cas de violation des droits de l’homme collectés durant cette période d’exception.
    La Commission sollicitera également de la part de certaines organisations de défense des droits de l’homme un partage d’informations dans la mise en œuvre de ce mécanisme.

    Innocent POPOLE
    Service de presse de la CNDH

    Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network