3e cycle de l’EPU : la CNDH du Togo renforce ses capacités en vue de l’élaboration de son rapport complémentaire

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH du Togo, l’Institution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme (“Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne” : article 3 de la DUDH), et de Prévention de la Torture ( “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants” : article 5 de la DUDH)
  • Activités, Promotions | 20 mai 2021

    3e cycle de l’EPU : la CNDH du Togo renforce ses capacités en vue de l’élaboration de son rapport complémentaire

    Dans le cadre du prochain passage du Togo au titre du 3e cycle de l’Examen périodique universel (EPU), la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a organisé le mardi 18 mai 2021 à l’hôtel Concorde à Lomé, avec l’appui technique et financier de l’ONG internationale Universel Periodic  Review (UPR Info) basée à Genève, un atelier de renforcement de capacités de ses membres et de son personnel sur « le mécanisme de l’EPU et sa complémentarité avec les autres mécanismes internationaux de protection des droits humains».

    La rencontre a été présidée par le Président de la Commission, Madame Nakpa POLO.

     

    La présentation du rapport national en janvier 2022 au titre du 3e cycle de l’EPU revêt une importance capitale et nécessite l’implication de divers acteurs dont les Institutions nationales des droits homme, les organisations de la société civile et autres parties prenantes qui doivent y participer activement en fournissant des informations crédibles au Groupe de travail.

    C’est dans cette perspective que cette rencontre a été organisée pour renforcer les connaissances des membres et du personnel de la CNDH sur l’EPU et sa complémentarité avec les autres mécanismes internationaux de protection des droits de l’homme. Elle vise également à outiller les participants sur l’élaboration du rapport complémentaire que la Commission doit soumettre au plus tard le 14 juillet 2021 au Conseil des droits de l’homme à travers le secrétariat du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH).

    Intervenant par visio-conférence,  la Directrice Exécutive de UPR Info, Madame Mona M’BIKAY a d’abord salué le rôle crucial que joue la CNDH dans la promotion et la protection des droits de l’homme au Togo avant de rappeler l’importance du rapport complémentaire de la Commission dans le processus  d’examen du rapport national.

    En ouvrant les travaux, le Président de la CNDH, Madame Nakpa POLO a remercié l’UPR Info pour son appui technique et financier et salué le partenariat naissant entre les deux structures. Pour Madame POLO, le 3èmecycle représente une étape essentielle pour la crédibilité et la pérennisation du mécanisme de l’EPU. Selon elle, « Toutes les parties prenantes, en premier lieu les Etats, doivent démontrer que ce 3ème cycle est capable d’atteindre de manière progressive l’objectif ultime assigné à cet exercice, à savoir l’amélioration de la situation des droits de l’homme sur le terrain. Il faut pour cela, que les gouvernements mettent en œuvre les recommandations issues de ce mécanisme, améliorent l’évaluation des mesures prises, identifient les obstacles et les surmontent grâce à la coopération internationale et à une collaboration de tous les acteurs concernés au niveau national ».

    Elle a invité les participants à bien suivre les travaux afin de permettre à la CNDH de soumettre un rapport de qualité dans les délais requis.

    L’EPU est un mécanisme central du conseil des droits de l’homme, institué par la Résolution 60/251 de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Il s’agit d’un examen par les pairs qui consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme sur la base d’un traitement égal et d’un processus transparent, inclusif et participatif. En se fondant sur la nature indivisible des droits de l’homme, le mécanisme de l’EPU offre un rééquilibrage longtemps recherché entre les droits civils et politiques d’une part, et les droits économiques, sociaux et culturels, d’autre part. De plus, de par son caractère cyclique, il encourage les gouvernements à faire des progrès d’un examen à un autre.

    Il est à rappeler qu’ à l’issue du 2eme cycle de l’EPU, 195 recommandations ont été formulées par les Etats membres et observateurs, 167 recommandations ont été acceptées et 28 recommandations ont été notées par le Togo.

    Le 3e cycle qui se déroulera en janvier-février 2022 au cours de la 40ème session du groupe de travail de l’EPU, sera donc le bilan de la mise en œuvre des recommandations durant les cinq (05) ans écoulés. Le rapport national devra être soumis au plus tard le 11 octobre 2021.

     

    Innocent POPOLE

    Service de presse de la CNDH

    Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network