Journée de l’enfant africain : la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant et l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants au centre d’une journée de réflexion de la CNDH

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH du Togo, l’Institution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme (“Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne” : article 3 de la DUDH), et de Prévention de la Torture ( “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants” : article 5 de la DUDH)
  • Activités, Actualités, Promotions | 1 juillet 2021

    Journée de l’enfant africain : la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant et l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants au centre d’une journée de réflexion de la CNDH

    Dans le cadre de la commémoration en différé de la journée de l’enfant Africain, la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) du Togo a organisé le 30 juin 2021 une rencontre d’échanges et de réflexion avec différents acteurs impliqués dans la protection des enfants sur le thème de l’année à savoir : “«30 ans après l’adoption de la Charte : accélérons la mise en œuvre de l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants”.
    La rencontre s’est déroulée à l’hôtel Concorde de Lomé sous la présidence du Rapporteur général de la Commission, Monsieur Yaovi SRONVIE, représentant Madame le Président de la CNDH.

    La journée de l’enfant africain célébrée le 16 juin de chaque année est une journée spéciale pour tous les enfants du continent et une occasion de sensibiliser à la fois le public et les gouvernants sur leurs responsabilités dans la protection des enfants.

    En organisant en différé cette rencontre de réflexion autour du thème de l’année, la CNDH a voulu, ensemble avec les acteurs impliqués dans la protection des enfants, capitaliser les acquis de la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant (CADBE) et identifier les défis qui restent à relever 30 ans après l’adoption de la Charte.

    A travers plusieurs communications présentées par des personnes ressources, la quarantaine de participants a pu apprécier les avancées majeures enregistrées par le Togo ainsi que les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de la Charte depuis sa ratification par notre pays en 1998. Ils se sont également familiarisés avec le Comité africain d’experts et l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants. Ce programme tient compte de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine qui considère que «les enfants africains devront se réaliser à travers la mise en œuvre totale de la Charte sur les droits et le bien-être de l’enfant».

    En ouvrant les travaux au nom de madame le Président de la CNDH, le Rapporteur général de la Commission, Monsieur Yaovi SRONVIE a rappelé le contexte de la célébration de la journée de l’enfant africain. Selon lui, cette journée est une occasion pour se souvenir des enfants de Soweto en Afrique du Sud qui se sont soulevés le 16 juin 1976 et des actions qu’ils ont menées avec bravoure pour défendre et revendiquer leurs droits. « La journée de l’enfant africain permet d’avoir une pensée pour tous les enfants d’Afrique et appelle à une véritable introspection et une ferme résolution pour relever les nombreux défis auxquels les enfants sont confrontés à travers le continent », a-t-il précisé.

    Le rapporteur général a déploré le fait que les droits des enfants aient pris un sacré coup un peu partout dans le monde et surtout en Afrique à cause de la crise de la COVID-19, compromettant gravement la sécurité des enfants, leur bien-être et leur avenir. Il a formulé le vœu en faveur d’une coopération multilatérale qui permettra de veiller à ce que des millions de filles et de garçons, confrontés notamment à la pauvreté, à l’exclusion ou à la violence, et ceux victimes des crises humanitaires, aient accès au minimum vital.

    Rappelons que la Journée de l’enfant africain a été instituée en 1991 par la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’Organisation de l’Unité Africaine (aujourd’hui Union Africaine), en mémoire du soulèvement des étudiants de Soweto, en Afrique du Sud.

    Innocent POPOLE
    Service de presse de la CNDH

    Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network

    Yaamo - Interest based Social network

    Djinam - Le moteur de recherche Africain - African Search Engine

    Le meilleur site des annonces en Afrique - Annonces immobiliers - Annonces en Afrique

    Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Mivasocial - Le réseau social Africain - African Social network