Pour une large adhésion aux recommandations de l’EPU : la CNDH, les OSC et l’UPR-info échangent sur la meilleure manière de mener le plaidoyer

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH du Togo, l’Institution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme (“Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne” : article 3 de la DUDH), et de Prévention de la Torture ( “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants” : article 5 de la DUDH) CONDOLEANCES : La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) condamne l’attaque terroriste du 14 au 15 juillet 2022 et l’assassinat de plusieurs compatriotes. Elle présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et témoigne son soutien aux blessés. La Commission salue l’engagement des plus hautes autorités et des forces de défense et de sécurité à garantir vaille que vaille la sécurité et la quiétude des populations.
  • Actualités, Promotions | 17 février 2022

    Pour une large adhésion aux recommandations de l’EPU : la CNDH, les OSC et l’UPR-info échangent sur la meilleure manière de mener le plaidoyer

    L’ONG internationale Universal Periodic Review – Info (UPR-Info) a organisé le 16 février 2022 à l’attention des membres et du personnel de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) et des organisations de la société civile (OSC) une rencontre en ligne sur le plaidoyer à mener pour l’acception par le gouvernement des recommandations du 3e cycle de l’Examen périodique universel (EPU) et la classification desdites recommandations par groupes thématiques. Le président de la CNDH, Monsieur Yaovi SRONVIE a pris part à cette rencontre virtuelle.

    Cette formation en ligne a été assurée par Mesdames Nargiz URUPOVA et Laura SINNER, Chargées de programme à UPR-Info. L’objectif selon les formateurs, est de partager les bonnes pratiques et discuter de la manière de mener un plaidoyer efficace pour l’acceptation des recommandations de l’EPU par le Gouvernement. Il a été également question au cours de cette rencontre de partager une méthodologie pour une classification des recommandations de l’EPU et une analyse de leur contenu, en vue d’une meilleure appropriation.

    S’agissant du plaidoyer, il consiste à en croire les formateurs, à influencer le processus de prise de décision de l’Etat vis-à-vis de ces recommandations et de se positionner en tant que partie prenante intégrante pour la phase de mise en œuvre. La CNDH et les OSC ont l’obligation de mener ce plaidoyer avant le 04 avril 2022, date fixée par le gouvernement pour faire connaitre sa position
    Dans tous les cas, la classification des recommandations est une condition préalable car elle permet de préparer le plaidoyer stratégique pour l’acceptation des recommandations.

    Cette classification consiste à identifier par thématique et à ranger par ordre de priorité les différentes recommandations, à en analyser toutes les facettes et en extraire les types d’actions requises.

    Rappelons qu’à l’issue de l’examen du Togo au titre du 3e cycle, 224 recommandations ont été formulées par 89 Etats examinateurs. L’adoption finale du rapport aura lieu lors de la 50eme session du Conseil des Droits de l’Homme (CDH) en juin-juillet 2022.

    Innocent POPOLE
    Service de presse de la CNDH

    Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network