Collaboration : le président de la HAPLUCIA en visite à la CNDH

  • Bienvenue sur le site officiel de la CNDH du Togo, l’Institution de Promotion et de Protection des droits de l’Homme (“Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne” : article 3 de la DUDH), et de Prévention de la Torture ( “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants” : article 5 de la DUDH)
  • Activités, Actualités | 23 février 2023

    Collaboration : le président de la HAPLUCIA en visite à la CNDH

    Le président de la Commission nationale des droits de l’homme, monsieur Yaovi SRONVIE s’est entretenu le mardi 21 février 2023, avec le nouveau président de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), le juge Kimelabalou ABA. Nouvellement nommé à la tête de cette institution, celui-ci est venu rendre une visite de courtoisie à son ainé, Monsieur SRONVIE. Le Président de la Commission était entouré de ses collègues commissaires et de quelques membres du personnel de la CNDH.

    Les échanges entre les deux présidents d’institutions ont porté sur les axes de coopération et les principaux défis sur le terrain. Pour le président ABA, la corruption est nocive à la mobilité des ressources. Elle a des conséquences néfastes sur les droits socioéconomiques et empêche l’Etat de disposer des ressources nécessaires pour subvenir aux besoins de ses citoyens. Elle constitue une violation des droits de l’homme. C’est à ce titre qu’il est nécessaire de définir des axes de collaboration entre la CNDH et la HAPLUCIA afin de mener à bien leurs missions. Aussi a-t-il sollicité des conseils et des suggestions pouvant l’aider dans son travail.

    Le président SRONVIE, s’est dit honoré de recevoir son homologue de la HAPLUCIA. Il l’a félicité pour la confiance que le chef de l’Etat a placée en lui. Selon le président de la CNDH, les droits de l’homme et la lutte contre la corruption sont intimement liés et c’est en cela que les Institutions nationales des droits de l’homme (INDH) anglophones ont vu leurs compétences élargies à la thématique de la corruption. Le Togo pour sa part a fait le choix de créer une autre institution pour mieux lutter contre ce fléau. Le président SRONVIE a souhaité que d’autres rencontres d’échanges interviennent en vue d’agir conjointement contre le phénomène de la corruption.

    D’utiles conseils pouvant accompagner le nouveau président de la  HAPLUCIA dans sa mission lui ont été prodigués.

    Les deux délégations étaient composées des membres et des cadres des deux institutions.

    Mme KLU Kafui,
    Service de presse de la CNDH

    Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Découvrez MivaSocial - Le réseau social africain - african Social network